Retour à la page d'accueil .
  Association des bibliothèques du Lauragais

Le Lecteur du Val - 1, route de Pompertuzat - 31450 DEYME - Tél. 05.61.00.51.16
"Au bonheur des docs" (saison de rencontres)
Sous le titre "Au bonheur des docs", le Lecteur du Val propose une saison de conférences et de rencontres tournant dans les bibliothèques du sud-est toulousain. et visant entre autres à mettre en lumière les ouvrages documentaires... 

Pour cette nouvelle série de six rendez-vous, les bibliothécaires du Sicoval continuent de mettre en avant les thématiques liées au fonds local-régional développé par l'association. à travers des éclairages très différents, historique bien sûr, mais aussi artistique, technologique, environnemental... très locaux ou plus généraux...  Cinq bibliothèques (Donneville, Gardouch, Ayguesvives, Belberaud et Baziège) accueilleront les rencontres, qui déborderont toujours sur une signature, une animation, une exposition...

Les soirées, qui seront accompagnées par une Librairie lorsqu'il y aura lieu, se dérouleront donc dans les différentes bibliothèques, le vendredi à 18 h 30 (entrée libre). Pour prendre part au buffet qui suit toujours la rencontre (une participation de 7 € par personne sera demandée), il est indispensable de s'inscrire au préalable auprès du Lecteur du Val : tél. 05.61.00.51.16 ou info@lecteurduval.org.


l Les différents rendez-vous et les intervenants invités :
Janine Cransac, le vendredi 5 octobre 2018, à DONNEVILLE

"A la découverte des arbres remarquables du Lauragais"

Mené à bien par l’association Arbres et Paysages d’Autan, l’inventaire participatif des « arbres remarquables » de la Haute-Garonne a mobilisé, 5 ans durant, un important réseau d’adhérents de l’association, de spécialistes scientifiques, d’experts, de biologistes, d’habitants, d’acteurs locaux… Au terme de plus de 250 visites menées sur tout l‘espace départemental, 420 arbres ont été signalés et 120 spécimens ont finalement été retenus. Reflet de la richesse botanique du territoire lauragais, pas moins de 34 spécimens y ont été recensés. Du grand platane de l’allée des Jasmins à Ramonville au cèdre à sept troncs du Parc de Roquefoulet à Montgeard en passant par le cyprès de la Ritournelle à Castanet, le févier plusieurs fois centenaire de Montlaur ou les alignements de platanes de Ticaille à Ayguesvives, tous ont une histoire ou une légende et des caractéristiques remarquables : dimensions exceptionnelles ou formes originales, raretés botaniques, repères et marqueurs de paysages, garants de la biodiversité…

Désormais classé au Patrimoine mondial par l’UNESCO, le Canal du Midi fut, dès sa mise en eau, en 1681, un remarquable outil économique pour le Languedoc. Victime de la concurrence du chemin de fer au XIXème siècle, puis des transports routiers, le trafic des marchandises a complètement disparu de la voie d’eau dans les années 1980, au moment où se développait le tourisme fluvial attirant des plaisanciers de plus en plus nombreux qui « découvraient » les beautés de cet ouvrage jalonné de remarquables ouvrages d’art, conçus il y a plus de trois siècles pour assurer son alimentation en eau et permettre l’acheminement des hommes et des marchandises entre Toulouse et la Méditerranée, de part et d’autre du seuil de Naurouze. - See more at: http://www.sicoval.fr/fr/evenements/belberaud-conference-de-robert-marconis-sur-le-canal-du-midi.html#sthash.y8f35SHt.dpuf
Désormais classé au Patrimoine mondial par l’UNESCO, le Canal du Midi fut, dès sa mise en eau, en 1681, un remarquable outil économique pour le Languedoc. Victime de la concurrence du chemin de fer au XIXème siècle, puis des transports routiers, le trafic des marchandises a complètement disparu de la voie d’eau dans les années 1980, au moment où se développait le tourisme fluvial attirant des plaisanciers de plus en plus nombreux qui « découvraient » les beautés de cet ouvrage jalonné de remarquables ouvrages d’art, conçus il y a plus de trois siècles pour assurer son alimentation en eau et permettre l’acheminement des hommes et des marchandises entre Toulouse et la Méditerranée, de part et d’autre du seuil de Naurouze. - See more at: http://www.sicoval.fr/fr/evenements/belberaud-conference-de-robert-marconis-sur-le-canal-du-midi.html#sthash.y8f35SHt.dpuf

> Passionnée depuis toujours par les arbres, Janine Cransac est à l’origine de l’association « Arbres et Paysages d’Autan » créée en 1995 dans le but de promouvoir le rôle de l’arbre et des haies champêtres dans la sauvegarde et la restauration du paysage rural. Directrice de l’association pendant 15 ans, elle est depuis 2011 responsable de la commission « arbres remarquables » et enracinée à jamais à l’association.  

Robert Marconis est agrégé de géographie et docteur ès lettres et sciences humaines. Professeur des universités, il a enseigné à l'université de Toulouse II-Le Mirail et à l'Institut d'études politiques de Toulouse. Spécialiste des questions d'urbanisme, de transport et d'aménagement du territoire, il est l'auteur de nombreux ouvrages, dontRobert MARCONIS, Professeur émérite
Université de Toulouse – Jean-Jaurès - See more at: http://www.sicoval.fr/fr/evenements/belberaud-conference-de-robert-marconis-sur-le-canal-du-midi.html#sthash.y8f35SHt.dpuf

+ expo "Arbres du Lauragais"
+ présentation et signature de l’ouvrage « A la découverte des arbres exceptionnels de Haute-Garonne »


Pierrette Soula, le vendredi 16 novembre 2018, à GARDOUCH
"La Grande Guerre vue par les enfants"

Durant la Première Guerre mondiale, les enfants occupent, malgré eux, une place importante. Leur travail en classe est assimilé au dévouement du soldat. Leur mobilisation n’est pas seulement symbolique : ils constituent la "petite armée de l’arrière", on compte délibérément sur eux pour collecter, quêter dans les rues, coudre ou tricoter : « Je passais mon temps à faire du tricot, je ne pouvais même plus jouer parce qu’on me culpabilisait, ils l’attendaient soi-disant. Il y avait un pauvre poilu dans les tranchées qui attendait mon cache-nez et qui mourrait de froid si je ne finissais pas son cache-nez » (Françoise Dolto)
Les sources de l’enfance en guerre sont fragiles, souvent disparates, parfois lacunaires. Il faut se pencher sur tous les types de paroles enfantines : les journaux intimes, les correspondances, mais aussi les dessins... Ces différentes sources constituent la matière de cette vidéo conférence

> par Pierrette Soula, historienne diplômée de l'école du Louvre, conférencière nationale et membre de l'association du Centenaire 14-18 en Ariège. Avec toutes ces étiquettes, elle a souhaité aborder la Grande guerre par un autre angle, celui de l'arrière et particulièrement celui des enfants. Effectivement, on trouve peu de littératures sur ce sujet...priorité est donnée au "brave poilu", ce qui n'enlève rien à son mérite. Cette recherche a été conduite pour les cercles Condorcet, l'université populaire, et autres, dans le cadre d'un cycle de conférences consacré à la Première guerre mondiale.


+ exposition d'ouvrages sur la Grande Guerre

Gérard Crevon, le vendredi 25 janvier 2018, à AYGUESVIVES
"Pierre-Paul Riquet, la gabelle du sel et la genèse du canal du Midi..."

Sous le règne de Louis XIV, Riquet avait derrière lui une longue carrière dans le commerce du sel et la Gabelle lorsqu'il se lança, à 53 ans passés, dans la construction du Canal du Midi, un chantier gigantesque, le premier d'une telle ampleur en Europe.
Qui était cet homme ? Comment le commerce du sel était-il organisé à son époque ?  Comment l'idée d'un canal de navigation chemina-t-elle en Languedoc ? Et finalement comment Riquet réussit-il à la concrétiser ?...
Tels sont les thèmes que cette conférence se propose d'explorer.
 

> Natif de Mazamet au pied de la Montagne Noire, et retraité de France-Télécom où il était cadre supérieur technique après avoir fait des études à la Faculté des Sciences de Toulouse, Gérard Crevon est depuis toujours amateur d'Histoire, et en particulier de celle de notre région. Il a entrepris voilà une dizaine d'années des recherches approfondies sur Riquet et le Canal du Midi, facilitées par la présence à Toulouse des Archives des canaux du Midi (Voies Navigables de France) et bien sûr des Archives départementales de la Haute-Garonne. Il fréquente aussi celles de Foix, Albi, Carcassonne, voire Montpellier. Il adhère à l'association Riquet et son Canal et au réseau Acteur Canal. Il a publié plusieurs articles sur le sujet dans l'Auta, la revue mensuelle des Toulousains de Toulouse, ainsi que dans les Cahiers de l'Histoire de Revel - St-Ferréol, et dans Couleur Lauragais.


+ exposition d'ouvrages sur Riquet et le Canal du Midi


Laurent Bedoussac, le vendredi 15 février 2018, à BELBERAUD
"Imiter la nature en associant les espèces : le rôle de chacun dans la transition écologique, de la parcelle à l'assiette"

Les associations graminées (céréales) - légumineuses à graines - courantes à l'état naturel alors qu'elles ont quasiment disparu des agro-systèmes suite à l’intensification de l’agriculture en Europe - semblent présenter de nombreux intérêts notamment pour améliorer la qualité des grains (teneur en protéines), la productivité agricole mais aussi pour réduire la pression des adventices, maladies et ravageurs. Toutefois, les connaissances sur le fonctionnement de ces systèmes restent imparfaites pour pouvoir dès à présent concevoir des itinéraires techniques performants (choix des densités, espèces, structures des couverts…). Par ailleurs, si les associations présentent de nombreux avantages agronomiques leur mise en pratique pose nombre de questions et notamment aux coopératives et aux entreprises agroalimentaires ce qui nécessite de développer des approches participatives et multi-acteurs pour trouver des solutions permettant de répondre aux exigences des différents acteurs du monde agricole.

> Laurent Bedoussac est maître de conférences à l’ENSFEA et à l’INRA de Toulouse et il travaille depuis une quinzaine d'année sur la conception et l’évaluation de systèmes de culture innovants appliquées aux grandes cultures du Sud de la France avec comme double objectif de : 1) réduire les fuites de molécules vers l'environnement et les impacts négatifs sur les écosystèmes (empreinte écologique de l'agriculture) et 2) maintenir, et si possible améliorer, la rentabilité économique de l’agriculture dans ces systèmes de grandes cultures. Cette conception est basée sur les principes de production végétale intégrée et de l'agro-écologie et, si plusieurs pistes de recherche sont actuellement explorées pour concevoir de tels systèmes de culture, celle qui intéresse particulièrement Laurent Bedoussac concerne la diversification des agrosystèmes par l’utilisation des cultures associées


+ exposition d'ouvrages sur l'agriculture et l'alimentation


Jean-Pierre Temple, le vendredi 12 avril 2018, à BAZIEGE 
"La reine Pédauque, mythe ou réalité ?"

À l'époque romaine, Toulouse ne faisait pas partie de la Gaulle, mais de l'Empire wisigoth qui comprenait une grande partie de l'Espagne actuelle. Narbonne en était la capitale. Pendant longtemps, la Reine Pédauque sera assimilée à une reine wisigothe, Ragnachilde, qui a réellement existé. Mais les justifications sont assez fantaisistes...

Jusque dans les années 1960, quelques Toulousains gardaient encore un vague souvenir de la Reine au Pied d’Oie. Puis ce personnage, connu de tous en 1900, s’est effacé des mémoires. La Reine Pédauque est l’être le plus mystérieux de l’histoire de Toulouse. A-telle existé ? Qui était-elle ? Que lui doit-on des grands ouvrages liés à la gestion de l’eau dans la ville rose ? Enfin, pourquoi l’imagerie lui a-telle greffé un pied d’oie ? Les réponses sont surprenantes...

> D'origine pyrénéenne, Jean-Pierre Temple est historien de métier. A ce double titre, il s'intéresse plus particulièrement aux Pyrénées, à l'ancien Toulouse, à la Méditerranée et ses civilisations... et d'une manière générale, aux mythologies. Mais son intérêt pour la langue française l'a également poussé vers la littérature, essentiellement le roman. Parmi ses œuvres, on peut citer "Mythologie Pyrénéenne", ainsi que ses trois derniers titres : Les Grues dansent sous la Lune, paru en 2016, Vends Château déjà hanté. Prix à débattre, en 2017 et le roman historique "Vif Argent" (tricentenaire de la Conspiration de Cellamare) en 2018. En instance de parution, l'essai "Le Chant du Bouvier. La piste oubliée"...


+ présentation et signature de l'ouvrage "Vif Argent" (Acala, 2018)


.



l Boîte à outils
- Pour télécharger l'affichette de la saison de conférences  >>>>> (pdf 1 page)
   Bilan des animations 2017
     retour à l'accueil
© 2018-2019 -  Le Lecteur du Val - Tous droits réservés