Bibliothèques du Sicoval .
  Association des bibliothèques du Lauragais

Le Lecteur du Val - 27, rte de Saint-Léon - 31450 NOUEILLES - Tél. 05 61 81 14 00
"Au bonheur des docs" (saison de rencontres)
Sous le titre "Au bonheur des docs", le Lecteur du Val propose une saison de conférences et de rencontres tournant dans les bibliothèques du sud-est toulousain. et visant entre autres à mettre en lumière les ouvrages documentaires... 

Pour cette nouvelle série de rendez-vous, les bibliothécaires du Sicoval continuent de mettre en avant les thématiques liées au fonds local-régional développé par l'association. à travers des éclairages très différents, historique bien sûr, mais aussi artistique, technologique, environnemental... très locaux ou plus généraux...  Cinq bibliothèques (Ayguesvives, Ramonville, Donneville, Baziège et Rebigue) accueilleront cette année des rencontres, qui déborderont souvent sur une signature, une animation, une exposition...

Les soirées, qui seront accompagnées par une Librairie lorsqu'il y aura lieu, se dérouleront donc dans les différentes bibliothèques, sauf exception, le vendredi à 18 h 30 ou 19 h 00 (entrée libre). Il n'est plus possible, pour raisons sanitaires, de proposer le traditionnel buffet d'après-rencontre... en attendant des jours meilleurs...


l Les différents rendez-vous et les intervenants invités :
Sébastien Saffon, le vendredi 28 octobre 2022 à 19 h, à AYGUESVIVES
"Un regard sur le Lauragais agricole des années 50"

Où il sera question des mutations qui ont bouleversé l'agriculture au début des années 50 : de la transition des bœufs vers le tracteur dans les métairies, des cultures, des méthodes de travail, des lieux de commerce et de socialisation qu'étaient les marchés, des traditions et des fêtes ponctuant l'année des paysans...
Diaporama à l’appui et anecdotes familiales en sus, tous les grands moments de l’année de travail et du quotidien de la vie dans les bordes du Lauragais seront ainsi évoqués et abondamment illustrés de nombreuses photographies et cartes postales de ces années-là.


>
Sébastien Saffon, enseignant, a commencé à publier sur un blog intitulé Les Carnets d’Emile, des extraits du journal de son grand-père, métayer dans le Lauragais dans les années 1950. Un quotidien développé ensuite dans le blog devenu participatif, augmenté de témoignages et de documents authentiques sur la profession et la vie des métayers.

En ligne > Ceux de la Borde Perdue
Blog > Les Carnets d'Émile


+ présentation et signature de l'ouvrage "Ceux de la Borde Perdue" (Il est Midi, 2022) à l'issus de la conférence


Georges Labouysse, le vendredi 20 janvier 2023 à 18 h 30, à REBIGUE
"Femmes d'Oc, engagées dans leur siècle"

Quand on évoque les personnages qui "ont fait" l’Histoire de la France, on parle surtout des "hommes" : Clovis, "Saint-Louis", Louis XIV, Napoléon, etc… Et pourtant, en Occitanie, des femmes ont marqué, à des titres divers, leur époque. Ici, depuis les origines et jusqu'à la Révolution, la femme héritait comme l'homme, votait, était éligible et pouvait diriger un territoire, dans les vallées pyrénéennes en particulier.

Depuis le monde gothique des Ve et VIe siècles, avec Galla Placidia, jusqu’à la Révolution avec la figure emblématique de la Montalbanaise Olympe de Gouges qui inquiéta fort les Jacobins centralisateurs, en passant par Aliénor d'Aquitaine, Guiraude de Lavaur ou encore Jeanne III d'Albret, l'histoire de quelques femmes occitanes qui se sont affirmées dans le contexte de leurs siècles respectifs...

> par Georges Labouysse, historien de l'Occitanie.

> Parallèlement à sa carrière d'enseignant, Georges Labouysse, épris d'Histoire et très attaché à ses racines, a participé depuis 1969 à des recherches et des fouilles archéologiques. Collaborateur régulier de la presse culturelle occitane, il est l'auteur de plusieurs articles, brochures et livres de vulgarisation évoquant les migrations, les échanges et la vie des peuples du Paléolithique aux Temps Modernes.


+ présentation et signature des ouvrages de l'auteur
+ exposition d'ouvrages sur les femmes occitanes


Audrey Marty, le mercredi 8 mars 2023 à 18 h 30, à DONNEVILLE 
"Jane Dieulafoy, les femmes et les sciences"
 

> Diplômée d'Histoire de l'Art et d'Archives, Audrey Marty est une auteure et biographe toulousaine qui se passionne pour sa ville natale, mais également pour les personnalités tombées dans l'oubli, qu'elle aime mettre en lumière dans ses ouvrages. En 2020, elle publie son premier ouvrage, sur Jane Dieulafoy, une de ses concitoyennes, sur laquelle elle a mené l'enquête durant plusieurs années. Couronné du prix littéraire du Lions club du Sud 2021, son livre retrace la vie de cette pionnière, que le New-York Times qualifiait de femme la plus remarquable de toute l'Europe. 
Après être partie, dans son deuxième ouvrage, sur les traces des nombreux artistes qui ont immortalisé Toulouse au fil des siècles, elle nous invite aujourd’hui à contempler les plus beaux tableaux inspirés par la beauté et la douceur des terres de sa région, l'Occitanie.


+ présentation et signature des ouvrages "Le destin fabuleux de Jane Dieulafoy" (Le Papillon rouge, 2020) et "Peintres et couleurs d'Occitanie" (2022) par l'auteur, à l'issue de la conférence


Raymond Ginouillac, le samedi 8 avril 2023, à BAZIEGE - en partenariat avec l'ARBRE 
"Histoire de la croix occitane"

Figures peintes ou gravées, sceaux, monnaies, textes... les exemples d’objets qui préfigurent notre croix occitane, avant le christianisme et dans les premiers siècles de notre ère, ne manquent pas.

Quant à sa création, il faut la dater du milieu du douzième siècle, Raymond Ginouillac s’engage sur ce point en tenant compte de travaux menés par des chercheurs au vingt-et-unième siècle, sans pour autant ignorer les nombreuses hypothèses présentées au cours du siècle précédent par divers historiens. Ces hypothèses sont souvent contradictoires entre elles et il discute de leur pertinence. À la suite d’Henri Rolland, Hervé Aliquot, Léon Jéquier, Jens Christian Moesgaard, Laurent Macé…, il rappelle que les premières créations se sont produites en Provence, avec le jeune Raimond V, comte de Toulouse-marquis de Provence.  Rapidement, cette figure est apparue également dans le Toulousain. Selon les lieux et les dates, on la nomme croix de Toulouse, de Provence, de Venasque, de Forcalquier, du Languedoc, et aujourd’hui, croix occitane.


De nos jours, ce signe est un symbole utilisé de Bordeaux et Bayonne jusqu'à Nice et aux vallées italiennes, de Guéret jusqu'au Val d'Aran. Il est attaché à la langue et à la culture occitanes ; c'est un signe d'identité mais aussi d'ouverture aux autres, de tolérance, du vouloir vivre ensemble dans le respect des différences de chacun.

> Professeur de mathématiques aujourd'hui à la retraite, Raymond Ginouillac a publié, avec l’Institut d’Études Occitanes du Tarn, un ouvrage de vulgarisation sur la croix occitane en 2004, puis une édition augmentée en 2006. En 2021, toujours à l’IEO du Tarn, est paru « Histoire de la croix occitane », ouvrage inédit qui présente des informations nouvelles.
L'auteur a également publié deux anthologies de textes d'auteurs tarnais qui ont écrit en occitan : l'une réunissant les écrits des femmes tarnaises, la seconde s'intéressant aux écrits des écrivaines et écrivains tarnais en langue occitane du XXe siècle. Avec le Centre Culturel Occitan de l’Albigeois, il a aussi travaillé sur Henri de Rochegude, sur Louïsa Paulin et sur d’autres auteurs occitans, ainsi que sur les révoltes populaires en Occitanie…


+ Présentation et signature de l'ouvrage "Histoire de la Croix Occitane" (IEO Tarn, 2021)


 



l Boîte à outils
 
   Bilan des animations 2022
     retour à l'accueil
© 2022-2023 -  Le Lecteur du Val - Tous droits réservés