Retour à la page d'accueil .
  Association des bibliothèques du Lauragais

Le Lecteur du Val - 1, route de Pompertuzat - 31450 DEYME - Tél. 05.61.00.51.16
"Au bonheur des docs" (saison de rencontres)
Sous le titre "Au bonheur des docs", le Lecteur du Val propose une saison de conférences et de rencontres tournant dans les bibliothèques du sud-est toulousain. et visant entre autres à mettre en lumière les ouvrages documentaires... 

Pour cette nouvelle série (réduite, pour raisons sanitaires) de rendez-vous, les bibliothécaires du Sicoval continuent de mettre en avant les thématiques liées au fonds local-régional développé par l'association. à travers des éclairages très différents, historique bien sûr, mais aussi artistique, technologique, environnemental... très locaux ou plus généraux...  Trois bibliothèques (Gardouch, Baziège et Donneville) accueilleront cette année des rencontres, qui déborderont toujours sur une signature, une animation, une exposition...

Les soirées, qui seront accompagnées par une Librairie lorsqu'il y aura lieu, se dérouleront donc dans les différentes bibliothèques, le vendredi à 18 h 30 ou 18 h 00 (entrée libre). Il n'est plus possible, pour raisons sanitaires, de proposer le traditionnel buffet d'après-rencontre... en attendant des jours meilleurs...


l Les différents rendez-vous et les intervenants invités :
Gérard Crevon, le vendredi 14 janvier 2022, à GARDOUCH
"L'inauguration du tronçon Naurouze-Toulouse du canal du Midi, il y a 350 ans"

Sous le règne de Louis XIV, après avoir fait fortune dans le commerce du sel, Pierre Paul Riquet, se lance, à 53 ans, dans la construction du canal du Midi, un chantier gigantesque, le premier d'une telle ampleur en Europe. Cinq ans plus tard, l'ouvrage étant terminé depuis la Garonne jusqu'au point de partage de Naurouze, il inaugure cette section primordiale par une navigation solennelle. Cet événement marque la fin de la première étape de construction du canal, phase au cours de laquelle Riquet a fait son apprentissage de maître d’œuvre et mit au point sa technique dans ce domaine en trouvant des solutions aux divers problèmes qu'il a rencontrés. C'est le récit de cette étape, de ses péripéties et de ses conséquences qui fait l'objet de cette conférence.

>
Natif de Mazamet au pied de la Montagne Noire, et retraité de France-Télécom où il était cadre supérieur technique après avoir fait des études à la Faculté des Sciences de Toulouse, Gérard Crevon est depuis toujours amateur d'Histoire, et en particulier de celle de notre région.

Il a entrepris voilà une douzaine d'années des recherches approfondies sur Riquet et le Canal du Midi, facilitées par la présence à Toulouse des Archives des canaux du Midi (Voies Navigables de France) et bien sûr des Archives départementales de la Haute-Garonne. Il fréquente aussi celles de Foix, Albi, Carcassonne, voire Montpellier. Il adhère à l'association Riquet et son Canal et au réseau Acteur Canal. Il a publié plusieurs articles sur le sujet dans l'Auta, la revue mensuelle des Toulousains de Toulouse, ainsi que dans les Cahiers de l'Histoire de Revel - St-Ferréol, et dans Couleur Lauragais. Et il va prochainement publier un livre dans lequel il fait la synthèse de ses recherches sur Riquet et la construction du canal


+ exposition d'ouvrages sur le thème du Canal du Midi


Bernard Mahoux, le vendredi 8 avril 2022 à 18 h, à BAZIEGE - en partenariat avec l'ARBRE 
"Bernard de Castanet, évêque d'Albi (1276-1308) : un grand bâtisseur et un féroce inquisiteur"

Nommé évêque d’Albi en 1276 par le pape Jean XXI, Bernard de Castanet y découvre une situation difficile. L’évêché est resté sans chef pendant 5 ans. Les clercs prennent leurs aises, les chanoines de la cathédrale brillent par leur absence, les consuls et l’administration royale se font la guerre et l’Église cathare est dans les rues d’Albi comme chez elle. Le nouvel évêque reprend en main son clergé, qu’il harcèle sans répit, et lance le projet d’une nouvelle cathédrale. Pour la financer il impose brutalement aux familles nobles le retour des dîmes au diocèse, sous peine d’excommunication.

Après avoir agrandi et fortifié son palais de la Berbie, et lancé l’énorme chantier de la cathédrale Sainte-Cécile, Bernard de Castanet, qui rêve de toute puissance, engage une lutte à mort avec les Albigeois, leurs riches marchands et leurs consuls, ainsi qu’un bras de fer avec l’administration royale. Pour arriver à ses fins, le nouvel évêque se sert de l’excommunication mais aussi d’une arme beaucoup plus redoutable : l’Inquisition, qui n’a de comptes à rendre à personne...

> Né à Albi, Bernard Mahoux a fait des études de droit et d’histoire avant d’entrer au Ministère de l’Environnement, puis au Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, enfin au Ministère de la Culture, à Toulouse, où il a travaillé à la protection des monuments historiques et des sites remarquables de la Haute-Garonne.
Après diverses monographies, il publie aux éditions Aubéron La Malédiction des Trencavel, une fresque historique de Toulouse à la Provence en sept volumes. Cette saga des vicomtes Trencavel sur trois générations a pour cadre l’Histoire du Midi au temps des cathares... La conférence du jour est inspirée de l'ouvrage "Le Palais du Diable", également paru chez TDOéditions en 2018.


+ présentation et signature de l'ouvrage "Le Palais du Diable : au temps de l'Inquisition en Occitanie"' (TDO, 2018) par l'auteur, à l'issue de la conférence


Lucien Ariès, le vendredi 13 mai 2022, à DONNEVILLE
"1355. Quand le Prince Noir pillait le Lauragais"

Édouard de Woodstock, dit ”le Prince Noir“, prince de Galles, fils aîné du roi d’Angleterre Édouard III, est l’un des personnages les plus illustres de la guerre de Cent Ans. En 1355, pour défendre les possessions anglaises de Guyenne, il se lance dans une mémorable chevauchée punitive en Languedoc.

Dans cette conférence, après avoir replacé la chevauchée d’Édouard de Woodstock dans son contexte, et indiqué les sources historiques, l’auteur commencera par présenter le trajet aller-retour de l’armée depuis Bordeaux jusqu’à la Mer Méditerranée. Ensuite, il détaillera son passage en Lauragais, depuis son cantonnement aux environs de Lacroix-Falgarde après avoir franchi la Garonne et l’Ariège, jusqu’à Carcassonne.
 

La prise de Montgiscard, l’incendie de Baziège, le combat d’Avignonet et le sac de Castelnaudary seront particulièrement analysés à la lumière des textes de l’époque. Les moyens de défense des bourgs, la tactique des agresseurs déployés en trois colonnes, leur armement et les routes de empruntées, cartes à l’appui, seront précisés… et le passage par Donneville évoqué…

>
> Lucien Ariès est Professeur émérite des universités  (Université Paul-Sabatier, Toulouse). Ecrivain, historien, il est également le président de l'association A.R.B.R.E (Association de Recherches Baziégeoises : Racines et Environnement) organisatrice entre autres des Médiévales de Baziège (18-20 novembre 2016). Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Lauragais.


+ Présentation et signature de l'ouvrage "Quand le Prince Noir pillait le Lauragais" (ARBRE, 2021)
+ Intervention du conférencier, la veille, auprès des élèves de l'école de Donneville


.



l Boîte à outils
- Pour télécharger l'affichette de la saison de conférences  >>>>> (pdf 1 page)
   Bilan des animations 2021
     retour à l'accueil
© 2021-2022 -  Le Lecteur du Val - Tous droits réservés