Retour à la page d'accueil .
  Association des bibliothèques du Sicoval

Le Lecteur du Val - 10 bd des Genêts - 31320 CASTANET-TOLOSAN - Tél. 05.61.00.51.16
Reportages : animations & événements 2005
 

- Décembre 2005 - Le Lecteur du Val apporte son grain au moulin
- Novembre 2005 - Nouvelles : coups de théâtre au pied du moulin
- Octobre 2005 - Les gagnants du concours de bulles
- Octobre 2005 - Le Lecteur du Val à Scientilivre
- Septembre 2005 - Le Lecteur du Val se mouille aux Randovales
- Août 2005 - Quizz : Vous avez dit  Raymondville ?
- Juillet 2005 - Un concours BD pour l'été
- Juin 2005 - De bons retours pour "Le Livre qui court"
- Juin 2005 - Des bulles pour l'été
- Juin 2005 - Ludovales : si la famille nous était contée
- Mai 2005 - "Terroir" à Donneville
- Mai 2005 - Samedi, bibliothèques et terroir
- Mai 2005 - Concours de nouvelles : les lauréats
- Avril 2005 - Concours d'écriture : 514 nouvelles pour le Jury
- Avril 2005 - Le lecteur du Val fait courir les livres
- Mars 2005 - C'est parti pour "Le livre qui court"
- Mars 2005 - "Le livre qui court" sur la ligne de départ
- Février 2005 - Nouvelles : plus une minute à perdre !
.

 

 

Le Lecteur du Val apporte son grain au moulin

Terre ancienne de moulins, la communauté d’agglomération du Sicoval abrite également une moderne association des bibliothèques : Le Lecteur du Val. Jusqu’à peu logée au siège du Sicoval, à Labège, l’association a aménagé dans des locaux de Castanet. Deux personnes gèrent, avec dynamisme, le quotidien et l’exceptionnel du Lecteur du Val ; il s’agit, d’une part, de la présidente, Anne-Marie Mathieu et, d’autre part, d’une salariée en CDD  à temps partiel, Annie Proudom, dont on connaît par ailleurs la plume journalistique.
 


Annie et Anne-Marie ont de l’énergie et du savoir-faire. - Texte et photo: Marie-Agnès Dupain
En plus des multiples projets en cours et à venir, les responsables de l’association aiment à rappeler que le Lecteur du Val s’est créé afin de faciliter la gestion et l’animation de 26 bibliothèques ; il fallait créer un lieu de ressources, facilitant l’achat de livres et de fournitures et pouvant proposer des animations, comme celles de l’équipe des marionnettistes de Rebigue. Le Lecteur du Val a vite également organisé un concours éponyme et de nombreuses manifestations. Présente chaque année à "Lire en Fête" et "Scientilivre", l’association a d’ailleurs profité de ce moment pour donner la première phrase du concours : « Il n’avait jamais dit à personne ce qu’il avait vu, ce soir-là, devant le moulin… ». Celle-ci ouvrira certainement l’appétit d’écriture des candidats qui ont jusqu’au 26 février pour remettre leur prose.

Le Lecteur du Val a lancé d’autres projets comme « Le livre qui court » et propose également aux jeunes de concourir sur le thème de la nature, en consultant un livre présent dans les bibliothèques du Sicoval. Les adultes pourront se mesurer pour leur part, à des mots-croisés sur le thème récurrent des moulins. Les résultats à ces concours feront l’objet d’une grande fête en juin, à Montbrun-Lauragais, lors de la journée nationale des moulins. Le Lecteur du Val est également sur un autre travail de fond ; Anne-Marie et Annie, qui est également documentaliste, collectent en vue d’une mise à disposition, tous les documents intéressant le territoire du Sicoval. Autant de grains à moudre pour ces deux bibliothécaires dévouées à leur région.Contacts : 05.61.00.51.16 et www.lecteurduval.org

 

Concours de nouvelles : coups de théâtre au pied du moulin


Tout récemment édité, le recueil de nouvelles issu du 7ème concours a été remis aux lauréats dans le cadre de Scientilivre...

...en présence de personnalités et des membres du jury
"Il n'avait jamais dit à personne ce qu'il avait vu ce soir-là, devant le moulin…".

Pour la huitième année consécutive, le Lecteur du Val, association des bibliothèques du Sicoval, organise un concours de nouvelles dont les règles du jeu sont les suivantes : le texte doit obligatoirement commencer par la phrase ci-dessus et il ne peut excéder 6 pages dactylographiées (30 lignes par page). Il faut enfin donner aussi un titre à son histoire, et ne pas oublier de joindre à l'envoi une feuille libre portant nom, adresse et téléphone, âge et catégorie de participation.

Ce concours s'adresse à tous, enfants, jeunes et adultes. Lors des délibérations du jury, qui sera composé de bibliothécaires de l'association, d'enseignants, d'écrivains, de professionnels du livre et de lecteurs, sous la présidence du romancier Michel Cosem, quatre catégories seront examinées : Ecole Primaire - Collège - Lycée - Adultes. De nombreux lots et cadeaux seront offerts par

Le Lecteur du Val et ses partenaires dans chaque catégorie. De plus, comme les années précédentes, une sélection des meilleurs textes sera publiée.

Les textes (en 6 exemplaires) sont à retourner le 25 février 2006 au plus tard dans l'une des vingt-cinq bibliothèques de l'association. Ils peuvent également être envoyés à l'adresse suivante : Le Lecteur du Val – 10 boulevard des Genêts – 31320 Castanet (même date butoir). On peut déjà noter que la remise des prix aura lieu le samedi 17 juin après-midi, à Montbrun-Lauragais, dans le cadre des animations organisées à l'occasion de la Journée nationale des moulins. Pour tout renseignement complémentaire, on peut consulter le règlement complet du concours dans les bibliothèques ou sur internet (www.lecteurduval.org), ou bien téléphoner au 05 61 00 51 16. A vos claviers et vos stylos !

 

Lecteur du Val : les gagnants du concours de bulles

Pour "buller" utile pendant les vacances d'été, Le Lecteur du Val* avait proposé un concours BD en prélude à sa participation à Scientilivre, avec Roger Widenlocher, le père de Nabuchodinosaure (Nab pour les intimes), comme auteur invité. Il s'agissait, pour les jeunes participants, de compléter les bulles d'une planche-gag des aventures de Nab, sans oublier de lui donner un titre et, éventuellement, quelques couleurs.

Cent vingt-huit apprentis scénaristes ou coloristes se sont pris au jeu et le jury a eu bien du mal à limiter ses choix. Dix-neuf planches ont finalement été plus particulièrement remarquées, mais tous les participants sont bien sûr à féliciter. La remise des prix a eu lieu samedi après-midi à Diagora-Labège, dans le cadre de Scientilivre, et en présence de Claude Ducert, maire de Labège, et de Roger Widenlocher, le créateur de Nab.

Les dix-neuf lauréats
Prix des écoles : Anaïs Chekroun et Sarah Brisson (Primaire Labège), Benjamin Bellio (Damase-Auba, Castanet), Ken Beautour (Collège Prévert, Saint-Orens)
 


A l'heure de la remise des prix, dans la bonne humeur et la convivialité...


...pendant que Roger Widenlocher dédicace sans trève

Prix des plus jeunes (4 et 5 ans) : Eléonore Ferrier (Ramonville), Alexandre Mathieu (Muret), Léa Cruzol (Labastide-Beauvoir) et Rémi Sandid (Ajaccio).

Prix spéciaux du jury : Stéphane Cruzol (prix des Aînés) ; Chloé Poupon et Etienne Chignac (originalité) ; Rémi Vignal (meilleur dialogue) ; Manon Malais et Camille Dalcorso (meilleur titre) ; Charles Payet, Alice Duly et Caroline Brousseau (meilleures couleurs) ; Lucie Brustel (prix des Randovales), Mariam Sandid (prix du voyage).

 

Le Lecteur du Val à Scientilivre


Le créateur de Nab, Roger Widenlocher, toujours très entouré à l'heure des dédicaces…
Le week-end de "Lire en Fête" est toujours un moment important pour l'association des bibliothèques du Sicoval, qui profite chaque année de cette date pour lancer son nouveau concours de nouvelles. C'est dans le cadre de "Scientilivre Jeunesse", le salon du livre et des animations scientifiques et techniques pour le jeune public qui se déroulera ce week-end des 15 et 16 octobre à Diagora-Labège, sous le double label "Lire en Fête" et "Fête de la Science", que l'événement est prévu. Il s'agira de l'édition numéro 8 d'un concours qui a désormais gagné ses lettres de noblesse et draine à présent plus d'un demi millier de
participants. Les vingt et un lauréats de l'édition n° 7 seront d'ailleurs présents, le dimanche 16 octobre à 15 h 30 sur le stand du Lecteur du Val pour se voir remettre le recueil de nouvelles dont ils sont les auteurs, tout droit sorti des presses des Editions Accord sous le titre "Coups de théâtre dans le froid".

La veille, ce sont les participants au concours de bulles qui se presseront autour du stand des bibliothèques du Sicoval, notamment aux alentours de 16 heures, heure à laquelle les dix-neuf gagnants (sur quelque cent quarante participants) se verront remettre leurs prix, sous la présidence de Roger Widenlocher, le dessinateur des derniers Achille Talon, mais surtout le créateur de Nabuchodinosaure, le héros apeupréhistorique du concours. Widenlocher sera bien sûr présent sur le stand pendant toute la durée de Scientilivre et tous les participants au concours pourront le rencontrer, sur le stand du Lecteur du Val.

 

Le Lecteur du Val se mouille aux Randovales

Illustré par une météo parfaitement adaptée au sujet, le thème de l'eau était cette année au cœur des Randovales, et c'est avec plusieurs animations baignant dans ce thème que Le lecteur du Val* avait choisi d'y participer. Seule ombre au tableau, les marionnettes sont tombées à l'eau : pour cause de pluie battante, la "Cie des Trois P'tits tours" de la bibliothèque de Rebigue n'a pu présenter son spectacle, dont le programme était pourtant particulièrement adapté aux circonstances : "Pince-mi et Pince-moi" et "Le prince Olivier ne
Sur le stand du Lecteur du Val, Bernadette Pourquié, l'auteur de l'album "Le Kachalot"
veut pas se laver". Heureusement, Margo la conteuse était là pour consoler les enfants, avec son histoire de la " toute petite goutte d'eau" !

Côté lecture, en revanche, "Le Kachalot" n'a pas craint l'eau, mis à l'honneur dans un très bel album (Ed. Esperluette) dont les dessins originaux étaient exposés et dont l'auteur, Bernadette Pourquié, était présente pour expliquer ce qu'"il fabrique au fond des flots" et aussi, plus largement, comment on fabrique un album. Pour les plus grands, l'eau avait changé d'état avec l'exposition des 514 textes issus du dernier concours de nouvelles, dont la phrase de départ était : "Trente minutes de retard. Le froid était terrible. Il releva son col… Pluie, neige et glace assurées dans le texte !… Enfin, pluie encore, mais de pop-corns, avec le concours qui était proposé à tous, grâce à une prolongation exceptionnelle du fameux concours de bulles dont la remise des prix aura lieu à Diagora-Labège, le samedi 15 octobre, dans le cadre de "Scientilivre", prochain rendez-vous automnal avec les bibliothèques du Sicoval.

 

Un concours BD pour l'été

Pour "buller" utile pendant ces vacances, Le Lecteur du Val (association des bibliothèques du Sicoval) propose un nouveau concours BD, en prélude à sa participation à Scientilivre 2005. Scientilivre, c'est le désormais connu et reconnu salon du livre scientifique et technique pour la jeunesse dont la prochaine édition se tiendra les 15 et 16 octobre à Diagora-Labège, avec la vulcanologie, entre autres, comme fil conducteur. Qui dit volcan dit, rayon BD, le décor omniprésent du monde apeupréhistorique des aventures de Nabuchodinosaure (Nab pour les intimes), le dino le plus célèbre de la bande dessinée. C'est donc sur la base d'une planche BD de Roger Widenlocher, le père de Nab, que repose le concours : il s'agit simplement, pour les participants, d'imaginer et de réécrire les dialogues en bulles de cette planche, sans oublier de lui donner un titre.
 
Les planches à compléter, qui font office de bulletins de participation, sont disponibles dans les bibliothèques adhérentes au Lecteur du Val, au siège du Sicoval, ou bien sur Internet à partir des sites du Lecteur du Val (www.lecteurduval.org) ou bien de Scientilivre (www.scientilivre.com). Le Jury se réunira dans les premiers jours d'octobre pour désigner les gagnants du concours, qui se verront offrir livres, abonnements et bien d'autres cadeaux. Mais tous les participants seront également conviés à rencontrer Roger Widenlocher, le papa de Nabuchodinosaure, sur le stand du Lecteur du Val pendant les deux folles journées de Scientilivre, les samedi 15 et dimanche 16 octobre, de 10 heures à 19 heures, au centre de Congrès Diagora-Labège.

 

Quizz : Vous avez-dit Raymondville ?

Ramonville-Saint-Agne : Histoire - A l'occasion des 30 ans du Sicoval, un questionnaire du Lecteur du Val adressé aux lycéens révèle l'origine du nom de la ville.

Selon les données relevées par des personnes intéressées par l'histoire de la commune, il est probable que le village de Ramonville Saint-Agne s'élevait anciennement sur les coteaux de Soule, au lieu-dit "Gleyze-Vieille". D'autre part, dans un questionnaire distribué par le Lecteur du Val, à l'occasion des 30 ans du Sicoval, sous la forme d'un quizz sur les trente-six communes qui constituent la communauté d'agglo, on relève des « colles » concernant Ramonville. Ce questionnaire était destiné, avant l'été, aux élèves des écoles et aux collégiens. Concernant Ramonville, le quizz demandait : « Quel comte de Toulouse donne son nom à la ville ? ». Parmi les choix, figurent alors les noms de Raymond IV, VI ou VII. Le Lecteur du Val stipule que la réponse se trouve sur la « Toile », sur les sites du Sicoval ou des mairies concernées.

Sur le «Chemin des Crouzats»
Après recherche, chacun a pu lire que, «Le nom de la commune de Ramonville provient probablement du château que Raymond IV, Comte de Toulouse, possédait sur le coteau de Soule, dit aujourd'hui château de Bellevue. La légende dans le pays raconte que Raymond IV partit en 1096 du château de Bellevue pour la croisade et qu'il suivit pour atteindre la route connue aujourd'hui sous le nom de Nationale 113, le "Chemin des Crouzats", chemin qui existe encore de nos jours. Il donna donc son nom à la commune qui s'appela successivement Raymondville puis Ramondville, le nom actuel de Ramonville datant de la Révolution. Quant au mot de Saint-Agne, il vient de Saint-Aignan, patron de la paroisse qui fut évêque d'Orléans et qui en 451 délivra cette ville qui se trouvait assiégée par Attila. Ce mot fut rayé du nom de la Commune pendant la Révolution et rétabli définitivement en 1808 ». C'est ainsi qu'en trente-six questions, posées par le Lecteur du Val sur l'histoire et le patrimoine de leurs communes, les jeunes ont pu enrichir leur savoir local.

In "La Dépêche du Midi", Marie-Agnès Dupain

 

De bons retours sur Castanet pour "Le Livre qui court"

« Le livre qui court », organisé par le Lecteur du Val sur les communes du Sicoval, attend beaucoup de ses lecteurs. Déjà, sur le site Internet, de nombreux retours attestent que tel livre a été lu puis relâché, parfois loin de son point de départ. La plupart des bibliothécaires du Lecteur du Val ont participé et ont déposé, au préalable, des livres d’écritures diverses en différents lieux publics. Castanet, par l’entremise de la Bibliothèque pour Tous, et Labège ont ainsi bien joué le jeu, même s’il est difficile de connaître le devenir des ouvrages partis ainsi à l’aventure.
La Bibliothèque pour Tous de Castanet montrait quelques ouvrages participant au « Livre qui court ».
(Texte et photo : Marie-Agnès Dupain, in "La Dépêche du Midi")

Le retour, ainsi que le disent les responsables du « Livre qui court », est très important. Comme le précise Annie Proudom, du Lecteur du Val, « lors de l’envoi des informations, il faut signaler les trois lettres de l’étiquette collée sur la première de couverture. » Une lectrice d’un ouvrage de Bruce Chatwin dit ainsi avoir récupéré un ouvrage à Donneville avant de le relâcher à Castanet, tout comme l’a également fait une habitante d’Espanès, qui avait trouvé au-dessus d’une boîte postale, un livre de nouvelles « Coups de théâtre dans les coteaux ». « La femme du pilote », d’Anita Shreve, trouvé au tennis Club de Rebigue a également rallié Castanet, de même que « Il était minuit cinq à Bhopal », de Dominique Lapierre et Javier Moro, déposé à la Mairie de Castanet-Tolosan. Ainsi que l’explique le lecteur de cet ouvrage, « J'ai découvert, à la lecture de ce livre, quelque chose d'horrible et d'effrayant qui s'est déroulé sur terre et qui fut, je pense, un des premiers drames de nos "temps modernes", dans le domaine écologique. Une vraie catastrophe humaine ». Même Jean-Paul Sartre suit la piste du « Livre qui court » ; son ouvrage, « Le diable et le bon dieu », a été trouvé chez un marchand de légumes, à Baziège. L’idée du Lecteur du Val commence également à faire des petits : les bibliothèques du "Pays de Redon et Vilaine" (Bretagne) vont emprunter le concept et une bibliothèque de Paris s’intéresse également à l’affaire.

 

Des bulles pour l'été

.
 
But du jeu : remplir les bulles ! - DDM - F.M.
L'association Le lecteur du Val, qui rassemble 26 bibliothèques du Sicoval et de nombreux amoureux de littérature, organise jusqu'au 21 septembre le jeu « Concours de bulles ». Tout le monde peut y participer, il suffit pour cela de compléter les bulles d'une planche de la BD des aventures de Nabuchodinosaure, le héros apeupréhistorique de Roger Widenlocher, et d'y mettre un titre. Cette planche est disponible dans les bibliothèques du Sicoval ou bien sur internet à l'adresse
 www.lecteurduvaI.org, à la rubrique animation. Une remise des prix aura lieu le 15 octobre au Centre de Congrès Diagora de Labège, dans le cadre de la manifestation annuelle Scientilivre. Le dessinateur de BD, Roger Widenlocher, père de Nab et beau-père du célèbre Achille Talon, sera présent.

Née au début des années 1990, l'association Lecteur du Val vise à promouvoir la lecture sur l'ensemble des communes du Sicoval. Elle souhaite aussi permettre à ses membres d'échanger connaissances et moyens dans le but d'organiser des animations culturelles, basées autour du livre, à l'échelle du Sicoval.

Contes, spectacles...
Des jeux-concours, mais aussi des expositions, des stages de contes, des spectacles de marionnettes et bien d'autres manifestations sont proposés chaque année. Comme par exemple l'opération originale, baptisée «Le Livre qui court », qui a été mise en place en février dernier et qui se poursuivra jusqu’en octobre. Sur le modèle du « bookcrossing », trente livres sont dispersés dans chacune des 36 communes que compte le Sicoval, soit 1 080 livres en liberté ! Fictions ou documentaires, contemporains ou classiques, de poche ou de belle édition, pour jeunes ou pour adultes, tout le monde est invité à adopter un de ces ouvrages l'espace de quelques jours. Le but de l'opération étant de mettre les livres à la disposition de chacun, de les faire circuler de lecteur en lecteur et de donner de leurs nouvelles sur le site internet ou directement dans les bibliothèques. D'autres rendez-vous sont attendus à la rentrée.

Pour tout renseignement supplémentaire sur ces différentes animations, adressez-vous au Sicoval, auO5 62 24 04 84 ou au O5 61 76 30 00.

 

Ludovales : si la famille nous était contée…

C'est sur le thème du conte que trois associations de soutien à la parentalité : "Regards", "La Maison des Parents du Lauragais" et "Par Monts et par Vaux", en partenariat avec le Sicoval, le Lecteur du Val et le Foyer rural de Noueilles, ont proposé samedi à Noueilles un après-midi d'animations familiales, en conclusion d'un travail en amont d'écriture de contes en familles. Rassembler trois générations autour du conte, c'était le pari – réussi – de ces associations, dont Lucie Voinchet, présidente de la commission "Solidarité et cohésion sociale" du Sicoval, a salué l'initiative en rappelant que le lien familial, premier maillon du lien social, faisait aussi partie du développement durable. Ce sont donc ces créations familiales qui étaient à l'honneur samedi, à travers des expositions, des ateliers, des lectures et des spectacles ouverts à tous.

Enfants, parents et grands-parents, venus de nombreuses communes du Sicoval, se sont ainsi retrouvés autour de la salle polyvalente et dans les rues du village pour découvrir les expositions de contes et créations des familles, écouter des lectures de contes par les bibliothécaires du Lecteur du Val, participer à des ateliers d'écriture animés par le conteur Philippe Vanneau, et partager enfin un bon goûter. Les temps forts de cet après-midi demeurant le spectacle de marionnettes offert par la "Cie des Trois P'tits Tours" de la bibliothèque de Rebigue et la balade contée dans les rues du village, en compagnie de la conteuse Margo. Un vrai bonheur !


En famille, autour de Margo, la conteuse
Atelier d'écriture de contes avec Philippe Vanneau
Sous le charme des aventures des marionnettes
 

 

"Terroir" à Donneville (reportage-photos)


Des auteurs : Claude Lafaye..
 


...Jean-Louis Pouytes...
 

...Christine Clairmont...
 


...Christian Laborie...
 


...Roger Béteille..
 

..Mireille Bernard...
 


..qui participent à une table ronde...
 


...animée par Marie-Pierre.
 


Pour les plus jeunes : la conteuse...
 


...et l'atelier nature de Robert Pince...
 


Pour les grands  : des expositions...
 


et pour tous, des animations : le rémouleur...
 


ou encore les musiciens de Réménilhe...
 


Et puis, l'heure des discours...


...et des récompenses : concours-quizz...
 


les jeunes lauréats et leurs aînés...
 


concours de nouvelles... le jury...
 


...l'auditoire...
 


...les lauréats...
 


La fête des livres et de la lecture...
 


de la bibliothèque et des bibliothécaires...


et de la convivialité.

 

 

Samedi : bibliothèques et terroir à Donneville


Animations à l'ombre du clocher

C'est le thème du roman de terroir qui a été choisi comme support des animations qui seront proposées le samedi 28 mai 2005 à Donneville, dans le double cadre du 20ème anniversaire de la bibliothèque locale et de la remise des prix du 7ème concours de nouvelles du Lecteur du Val. Au programme, outre la présence de nombreux auteurs sur le stand de la Librairie Ellipses (Roger Béteille, Colette Laussac, Christian Laborie, Claude Lafaye, Jean-Louis Pouytes, Christine Clairmont,  Jean Dupin, Mireille

Bernard, Robert Pince ainsi, bien sûr, que le président du jury du concours de nouvelles, Maxime Vivas), des expositions (sur les vieux métiers, le matériel agricole ancien, les machines et les hommes du temps de l'Aéropostale..), des animations (table ronde avec les auteurs, expositions commentées, atelier livre documentaire, contes, prix du public de la meilleure couverture illustrée, danses et musique occitanes avec le groupe "Remenilhe"..), et enfin la remise des prix du concours-quizz et du concours de nouvelles.

 

Concours de nouvelles : les lauréats

"Trente minutes de retard ! Le froid était terrible. Il releva son col…". En réponse à leur 7ème concours de nouvelles, les bibliothécaires du Lecteur du Val* ont reçu plus de cinq cents textes commençant par cette simple phrase. Cinq cent quatorze, très exactement, se répartissant en 371 participations adultes et 143 jeunes (46 lycéens, 81 collégiens et 16 écoliers).

Au terme de multiples lectures, relectures, réunions, discussions, confrontations… (et avec

un peu de retard !), le jury, composé d'écrivains, de libraires, d’éditeurs, d'enseignants, d'élus et techniciens du Sicoval et, bien sûr, de bibliothécaires vient enfin de rendre son verdict. Dix textes adultes ont été retenus, de même que huit textes de la catégorie Jeunes et trois de la catégorie Enfants.

C'est ce classement qui donnera lieu à la remise de récompenses programmée pour le samedi 28 mai, à la bibliothèque de Donneville, qui profitera d'ailleurs de l'occasion pour fêter ses vingt ans. Tous les participants au concours y seront conviés et recevront, de toutes façons, un prix de participation. Ils pourront en outre y rencontrer des auteurs, y voir des expositions, y assister à des spectacles, le tout dans le cade des animations proposées cette année sur le thème du roman de terroir.

Les lauréats
Catégorie Enfants : "La galerie de glace", Alexandre Simard, d'Aspiran (34) - "Sarolta", Marion Meges, de Lacroix-Fagarde (31) - "Le génie de la glace", de Iulia Bochis, de Cluj (Roumanie), seront édités. Judicaëlle Delecolle et Florent Amat, tous deux de l'école élémentaire d'Ayguesvives, recevront un prix d'encouragement.

Catégorie jeunes Collège : "Pingouin en retard", Johan Placin, de Biscarrosse (40) - "Siberia, planète mystérieuse", Maeva Amarger, de Strasbourg (67) - "Un passé bien gardé", de Salomé Moreau, en classe de 3ème au Collège Jean-Jaurès de Castanet - "Véron", de Samantha Garberoglio, en classe de 5ème au Collège Jean-Jaurès à Castanet. Tous ces textes seront édités. Par ailleurs, seront également récompensés : Lucas Carbonnel, du Collège Parc Saint-Agne à Ramonville ; Irina Royer, de Vannes (56) ; Mathilde Chatellier, en classe de 5ème au Collège Jean-Jaurès à Castanet ; et Georgi Nanev et Mickaël Damasio, en classe de 3ème au Collège Jean-Moulin à Toulouse.

Catégorie jeunes Lycée : seront édités :  "Lili de Velly et la cave du dragon", Ileana Surducan, de Cluj (Roumanie) - "La recrue, Jessica Albaret, de Saint-Clar-de-Rivière (31) - "Froid dans le dos", Alexandre Pineau, du Lycée "Les Sicaudières" à Bressuire (79) - "Frissons", de Maylis Cassaigne, de Saint-Justin (40). Un prix d'encouragement du Jury est décerné à David Roy et Claire Mimault, du Lycée "Les Sicaudières à Bressuire (79), et Assiata Diallo, du Lycée Wouro à Labbé (Guinée).

Catégorie Adultes : "Les boyaux de l'amertume", Roger Stas, de Flemalie (Belgique) - "Chutes en cascade", Denis Sigur, de Blagnac (31) - "Rendez-vous glacial", Dominique Griffon, de Le Cellier (44) - "Le Sud, trop vaste et inutile", Georges Flipo, de Clamart (91) - "Le premier remplacement", Jean-Pierre Pages, de Saint-Orens (31) - "L'exécution", de Laurent Briet, de Paris (75) - "Le manque", de Stéphanie Cornu, de Monistrol s/Loire (43) - "La rencontre", de Michel Mendiboure, de Ramonville (31) - "Le best-seller", de Fabien Sanlaville, de Oullins (69) - "Le tonneau", de Pascal Castillon, de Bon Encontre, (47).

 

Concours d'écriture : 514 nouvelles pour le Jury


Devant des montagnes de textes, les membres du Jury, presque au complet, prêts à se mettre au travail (Voix du Midi Lauragais)

Souvenez-vous : "Trente minutes de retard. Le froid était terrible. Il releva son col…" . A partir de cette image hivernale et banale, les bibliothécaires du Lecteur du Val vous avaient proposé d’imaginer et d’écrire la suite (ou peut-être le début ?) de l'histoire. Le concours de nouvelles est à présent clôturé et il a remporté un immense succès puisque plus de cinq cents textes au total (rédigés individuellement ou collectivement)
sont parvenus dans les délais aux organisatrices. Il s’agit, dans le détail, de trois cent soixante et onze participations adultes, cent vingt-sept jeunes (46 lycéens et 81 collégiens) et seize enfants (école primaire).

Du pain sur la planche pour le jury, présidé par le romancier Maxime Vivas, et composé d'écrivains, d’éditeurs, d'enseignants, d'élus, de techniciens et, bien sûr, de bibliothécaires et de lecteurs. Une première réunion s’est déjà tenue dans les locaux du Sicoval ; plusieurs vont suivre, au cours desquelles seront échangés notes de lecture, impressions, coups de cœur.... De ces confrontations ressortira un premier choix de textes dont il faudra, à la lumière de relectures successives, affiner le classement...

Le 28 mai à Donneville
C'est ce classement qui donnera lieu à la remise de récompenses programmée pour le samedi 28 mai après-midi, à la bibliothèque de Donneville. Tous les participants y seront conviés et recevront de toute façon un prix de participation. Ils pourront, de plus, profiter des nombreuses animations proposées ce jour-là dans le double cadre du dénouement de ce septième concours de nouvelles et de la célébration du vingtième anniversaire de la bibliothèque locale. Le tout sur le thème du roman de terroir avec, au programme, expositions, démonstrations de vieux métiers, table ronde, présence d'auteurs, etc... Et tout se terminera bien sûr, comme toujours, par le fameux goûter-apéritif, aussi apprécié des petits que des grands, qui clôture immanquablement toutes les animations proposées par Le lecteur du Val.

 

Le lecteur du Val fait courir les livres

Article dans Assos'Mag, le journal toulousain du monde associatif.

 

C'est parti pour "Le livre qui court"

C'est parti pour "Le Livre qui court", opération originale que Le Lecteur du Val vient de lancer sur le sud-est toulousain, dans le cadre des 30 ans de la communauté d'agglo Sicoval. Sur le modèle du "bookcrossing" ou "passe-livre", concept né en Amérique voilà quelques années, cette opération consiste à disperser des livres sur l'ensemble du territoire du Sicoval. "Trente livres par commune, bien sûr, précise la présidente Anne-Marie Mathieu, pour symboliser les 30 ans du Sicoval. Ce qui, multiplié par les trente-six communes de la Communauté d'agglo, donne un total de 1080 ouvrages !" Autant dire que nombreux seront les habitants qui, un jour où l'autre, tomberont nez à nez avec un "Livre qui court". Qui sait ? A un arrêt de bus peut-être, ou bien dans la salle d'attente de leur médecin, le hall d'accueil de leur mairie, une cabine téléphonique, le train pour Toulouse, l'avion pour Paris ?…

Une étiquette pour l'identifier
En tous cas, pas de problème pour reconnaître un "Livre qui court" ! Il est muni, sur la couverture, d'une étiquette identifiant l'opération et individualisant l'exemplaire, ainsi que d'une fiche mode d'emploi collée sur la deuxième de couverture. "Bonjour, dit la fiche, je suis un "Livre qui court", l'un des 1080 qui ont été lâchés sur les 36 communes du Sicoval. Vous pouvez m'amener chez vous, me lire, parler de moi à vos ami(e)s, mais surtout, pensez à me relâcher après… n'importe où (mais à l'abri des intempéries, quand même !), pour que j'aie encore l'occasion de rencontrer d'autres lecteurs. Et surtout, n'oubliez pas de donner de mes nouvelles aux gentil(le)s bibliothécaires du Lecteur du Val qui m'ont offert cette occasion inespérée de m'évader des rayonnages de leurs bibliothèques pour aller à votre rencontre !"

Car c'est bien là le but essentiel de l'opération : permettre aux livres de rencontrer leurs lecteurs, un maximum de lecteurs, même ceux qui n'ont jamais le temps, ou l'envie, ou le besoin, de franchir le seuil d'une bibliothèque ! Et donner aux lecteurs la possibilité de garder un lien avec les livres qu'ils ont adoptés l'espace de quelques jours ou de quelques semaines. Il leur suffira de renseigner une fiche dans les bibliothèques adhérentes, ou bien d'envoyer un mot par courrier ou par courriel. Le site internet www.lecteurduval.org (lien "Le Livre qui court"), sera très régulièrement mis à jour pour rediffuser toutes les informations collectées.


Les bibliothécaires des communes du Sicoval, prêt(e)s à lâcher leurs livres dans les villes et les villages
(La Dépêche du Midi)

 

"Le livre qui court" sur la ligne de départ

A vos marques(-pages) ! Prêts ?… Le compte à rebours a commencé pour "Le Livre qui court", opération originale que Le Lecteur du Val s'apprête à lancer sur le sud-est toulousain, dans le cadre des 30 ans de la communauté d'agglo Sicoval. Le lecteur du Val, rappelons-le, est l'association des bibliothèques du Sicoval, créée voilà plus de dix ans maintenant pour, d'une part, répondre à des demandes de mutualisation de moyens entre bibliothèques et, d'autre part, permettre la création d'animations intercommunales sur les thèmes du livre, de la lecture et de l'écriture.
Les bibliothécaires se relaient pour équiper les livres
(Voix du Midi Lauragais)

Sur le modèle du "bookcrossing" ou "passe-livre", concept né en Amérique voilà quelques années, l'opération "Le Livre qui court" consiste à disperser des livres sur l'ensemble du territoire du Sicoval. "Trente livres par commune, bien sûr, précise la présidente Anne-Marie Mathieu, en référence aux trente ans du Sicoval. Ce qui, multiplié par les trente-six communes de la Communauté d'agglo, donne un total de 1080 ouvrages !" Autant dire que nombreux seront les habitants qui, un jour où l'autre, tomberont nez à nez avec un "Livre qui court". Qui sait ? A un arrêt de bus peut-être, ou bien dans la salle d'attente de leur médecin, le hall d'accueil de leur mairie, une cabine téléphonique, le train pour Toulouse, l'avion pour Paris ?…

Rencontre
En tous cas, pas de problème pour reconnaître un "Livre qui court" ! Il sera muni, sur la couverture, d'une étiquette identifiant l'opération et individualisant l'exemplaire, ainsi que d'une fiche mode d'emploi collée sur la deuxième de couverture. "Bonjour, dit la fiche, je suis un "Livre qui court", l'un des 1080 qui ont été lâchés sur les 36 communes du Sicoval. Vous pouvez m'amener chez vous, me lire, parler de moi à vos ami(e)s, mais surtout, pensez à me relâcher après… n'importe où (mais à l'abri des intempéries, quand même !), pour que j'aie encore l'occasion de rencontrer d'autres lecteurs. Et surtout, n'oubliez pas de donner de mes nouvelles aux gentil(le)s bibliothécaires du Lecteur du Val qui m'ont offert cette occasion inespérée de m'évader des rayonnages de leurs bibliothèques pour aller à votre rencontre !"

Car c'est bien là le but essentiel de l'opération : permettre aux livres de rencontrer leurs lecteurs, un maximum de lecteurs, même ceux qui n'ont jamais le temps, ou l'envie, ou le besoin, de franchir le seuil d'une bibliothèque ! Et donner aux lecteurs la possibilité de garder un lien avec les livres qu'ils ont adoptés l'espace de quelques jours ou de quelques semaines. Il leur suffira de renseigner une fiche dans les bibliothèques adhérentes, ou bien d'envoyer un mot par courrier ou par courriel. Le site internet www.lecteurduval.org (lien "Le Livre qui court"), sera très régulièrement mis à jour pour rediffuser toutes les informations collectées.

Pour tout renseignement complémentaire : info@lecteurduval.org, ou bien 05.62.24.04.84 ou 05.61.81.14.00.
 

D'où viennent les livres ?
1080 livres : pas si facile à réunir ! Appel a été lancé aux éditeurs, dont quelques-uns seulement ont répondu favorablement : Loubatières, Actes Sud, J-C Lattès, Presses-Pocket… Un diffuseur (BPE, La Bibliothèque pour l'Ecole) et un libraire (la Librairie Pichoff à Colomiers) ont également largement participé à la constitution des stocks. Mais l'essentiel des collections qui seront dispersées provient bien sûr des bibliothèques qui ont à la fois puisé dans les dons et dans leurs doublons, ainsi que dans les produits de leurs récents "désherbages".

 


Concours de nouvelles : plus une minute à perdre !


Le romancier Maxime Vivas, qui a accepté la présidence du jury pour deux ans, est déjà prêt à se mettre au travail - (Dépêche du Midi)
Avis aux amateurs : il ne reste plus que quelques semaines pour participer au concours de nouvelles proposé pour la septième année consécutive par lLe lecteur du Val (association des bibliothèques du Sicoval*). Ce concours d'écriture est ouvert à tous (adultes, jeunes et enfants) jusqu'au 12 mars 2004. Il s'agit cette année d'écrire une nouvelle de six pages maximum qui débutera ainsi : "Trente minutes de retard ! Le froid était terrible. Il remonta son col". Il faudra aussi bien sûr donner un titre à sa nouvelle.

Les textes, en six exemplaires sur recto simple (paginés, non agrafés, non signés) et accompagnés d'une fiche portant nom, prénom, âge, adresse et téléphone de leur auteur (plus classe et établissement scolaire pour les plus jeunes participants), peuvent être remis dans l'une des vingt-cinq bibliothèques de l'association, ou bien déposés ou envoyés à l'adresse

suivante : Le Lecteur du Val - Sicoval - BP 38200 - 31682 LABEGE CEDEX. A la clé : l'édition des meilleurs textes de chaque catégorie et de nombreux autres lots (remise des prix le samedi 28 mai 2005 à Donneville). Pour tout renseignement complémentaire, on peut consulter le règlement complet du concours dans les bibliothèques ou sur internet (www.lecteurduval.org), ou bien appeler Anne-Marie au 05.61.76.30.00 ou Annie au 05.61.81.14.00. A vos claviers et vos stylos !

 

 


 
  Retour à l'accueil   Reportages 2002

  Reportages 2003

  Reportages 2004

© 2005 Le Lecteur du Val - Tous droits réservés